Liquidation judiciaire

Entreprise en difficulté : l'importance de la déclaration de créance

Auteur : GAUCHER-PIOLA Alexis
Publié le : 23/11/2020 23 novembre nov. 11 2020

En ces temps troublés de fragilités financières des entreprises et exploitations, les dirigeants doivent porter une attention particulière à leurs créances.
En effet lorsqu’une entreprise se trouve en difficultés, il faut bien veiller à protéger votre créance sur cette entreprise.

La déclaration de créances est une formalité indispensable pour tout créancier qui souhaite obtenir des chances de remboursement des sommes d'argent dues par une entreprise en difficulté.


En effet lorsqu'une entreprise fait l'objet d'une procédure collective, pour obtenir  paiement de sommes qui lui sont dues, le créancier doit procéder à une déclaration des créances

En effet, le créancier doit faire connaître sa volonté claire et expresse de réclamer le paiement de sa créance auprès du mandataire judiciaire.

Tous les créanciers dont la créance est née antérieurement au jugement d'ouverture, à l'exception des salariés, adressent la déclaration de leurs créances au mandataire judiciaire dans un délai de deux mois maximum, à partir de la publication du jugement de la procédure collective.

La déclaration porte le nom et les coordonnées complètes du créancier, le  montant de la créance due au jour du jugement d'ouverture avec indication des sommes à échoir et de la date de leurs échéances.

Elle précise la nature du privilège ou de la sûreté dont la créance est éventuellement assortie (hypothèque, nantissement..)

A défaut la créance est considéré comme chirographaire, c’est-à-dire non prioritaire par apport aux autre créances.

Lorsqu'il s'agit de créances en monnaie étrangère, la conversion en euros a lieu selon le cours du change à la date du jugement d'ouverture.

La déclaration de créance doit comporter : Les éléments de nature à prouver l'existence et le montant de la créance si elle ne résulte pas d'un titre ; à défaut, une évaluation de la créance si son montant n'a pas encore été fixée.

Elle doit aussi comporter les modalités de calcul des intérêts dont le cours n'est pas arrêté.

Il faut aussi y faire mention de l'indication de la juridiction saisie si la créance fait l'objet d'un litige devant les tribunaux.

A cette déclaration sont joints sous bordereau les documents justificatifs ; ceux-ci peuvent être produits en copie. A tout moment, le mandataire judiciaire peut demander la production de documents qui n'auraient pas été joints.
La créance déclarée est certifiée sincère par le créancier.

Le visa du commissaire aux comptes ou, à défaut, de l'expert-comptable sur la déclaration de créance peut être demandé par le juge-commissaire. 

En cas de déclaration hors délai, il y a forclusion de la créance, et  cette créance ne sera pas admise dans les répartitions et les dividendes, de telle sorte que la créance peut être considérée comme quasiment perdue.

Il y a toutefois une possibilité d’être relevé de cette forclusion, ce que nous verrons dans notre prochain article.


Cet article n'engage que son auteur.
 

Historique

  • Déclarer sa créance de droits d’auteur auprès d’une société en sauvegarde, redressement ou liquidation
    Publié le : 11/02/2021 11 février févr. 02 2021
    Entreprises / Contentieux / Procédures collectives / Liquidation
    Droit d'auteur
    Le titulaire d’un droit d’auteur n’est pas n’importe quel créancier dans le cadre d’une procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire. En déclarant sa créance, il bénéficie d’un privilège spécifique à condition de respecter certaines précautions. L’article L 131-8 du Co...
    Source : www.eurojuris.fr
  • Entreprise en difficulté : l'importance de la déclaration de créance
    Publié le : 23/11/2020 23 novembre nov. 11 2020
    Actualités du cabinet
    Entreprises / Contentieux / Procédures collectives / Liquidation
    Liquidation judiciaire
    En ces temps troublés de fragilités financières des entreprises et exploitations, les dirigeants doivent porter une attention particulière à leurs créances. En effet lorsqu’une entreprise se trouve en difficultés, il faut bien veiller à protéger votre créance sur cette entreprise. La déclar...
  • Liquidation judiciaire du bailleur d’un local meublé : le liquidateur épinglé
    Publié le : 05/11/2020 05 novembre nov. 11 2020
    Entreprises / Contentieux / Procédures collectives / Liquidation
    Liquidation judiciaire
    Une société civile acquiert un local d‘habitation de son associé unique qui l’avait loué meublé à son épouse aux fins d’habitation et qui avait été tacitement reconduit depuis. Par voie d’extension de la procédure d’une autre société cette société est déclarée en liquidation judiciaire. Le...
    Source : www.eurojuris.fr
  • Difficultés des entreprises : le recours au mandat ad hoc
    Publié le : 20/10/2020 20 octobre oct. 10 2020
    Actualités du cabinet
    Entreprises / Contentieux / Procédures collectives / Liquidation
    Mandataire accord
    Le mandat ad hoc est une procédure de prévention des difficultés économiques et/ou financières de l'entreprise, totalement confidentielle, par l’intervention d’un mandataire. Lorsque le chef d’entreprise détecte une difficulté d’ordre économique ou financière, il doit penser qu’il peut seul ou...
  • L’immeuble non encore vendu constitue-t-il un actif disponible ?
    Publié le : 31/08/2020 31 août août 08 2020
    Entreprises / Contentieux / Procédures collectives / Liquidation
    Liquidation judiciaire
    C’est l’ordonnance du 18 décembre 2008, dans son article 74 qui précise la notion d’état de cessation de paiements.  Ainsi, l’article L631-1 du code de commerce dispose :  « Il est institué une procédure de redressement judiciaire ouverte à tout débiteur mentionné aux articles L. 631-2 ou L. 63...
    Source : www.eurojuris.fr
  • Etat d'urgence sanitaire : quelles règles sont applicables aux entreprises en difficulté ?
    Publié le : 02/07/2020 02 juillet juil. 07 2020
    Entreprises / Contentieux / Procédures collectives / Liquidation
    Coronavirus et entreprises en difficulté
    Le droit des entreprises en difficulté est temporairement impacté par une série d’ordonnances prises par le Gouvernement suivant la loi d’habilitation n° 2020-290 du 23 mars 2020, laquelle lui permet de prendre dans un délai de trois mois à compter de sa publication toute mesure visant, notamment...
    Source : www.eurojuris.fr
<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.